L’entreprise peut nous sauver

Et si nous inventions l’entreprise de demain ?

La première question à laquelle nous devrons répondre, c’est pourquoi inventer l’entreprise de demain ?

Quel intérêt, puisqu’il existe l’entreprise d’aujourd’hui et que celle-ci semble fonctionner, en tout cas sur le plan financier. 

Alors, finalement à quoi bon ?

Un homme qui regarde vers le haut et s'interroge

Nous pourrions répondre que c’est le coronavirus et son arrêt forcé qui nous amène à cette réflexion. 

Mais, l’entreprise et le monde de demain, ca fameux monde d’après… nous en rêvons, je le pense depuis longtemps.

Pour ma part, cela a commencé le premier jour où je me suis dit : « je ne suis pas venu pour cela ». 

J’ai toujours pensé qu’il était possible de faire bouger les lignes, de faire les choses différemment, pour ne pas répéter les mêmes erreurs et arriver aux mêmes constats.

Le fameux monde d’après

Je crois que la crise que nous somme en train de traverser n’est qu’un catalyseur. 

Elle nous a permis de poser des mots sur une réflexion qui nous occupe depuis quelques années.

Nous le savons tous, quelque chose ne fonctionne pas dans notre monde. 

Il y a de plus en plus d’argent qui circule, de richesses et pourtant le nombre de personnes en dessous du seuil pauvreté n’a jamais été aussi haut.

Nous nous pensons, probablement à tort, la civilisation la plus avancée qui ait existé sur terre et pourtant les inégalités n’ont jamais été aussi fortes. 

Nous avons vraisemblablement engagé le premier changement climatique sur la terre qui soit lié à l’action de l’une de ses espèces vivantes…

Et là vous pourriez me dire, quel lien avec l’entreprise ?

Une femme avec les 2 mains en l'air qui ne sait pas quoi répondre
Image par Robin Higgins de Pixabay.

Je crois que cette dernière a sa place à jouer dans la construction du monde demain car au-delà de ce qu’elle apporte sur le plan économique, il s’y joue une chose incroyable, des gens de tous les horizons se réunissent chaque jour pour se construire un destin commun.

Alors imaginez, ce qu’il se passerait si toutes ces personnes se mettaient à créer véritablement (et non pas sur le plan marketing) des entreprises plus vertueuses. 

Si les entreprises décidaient d’augmenter la collaboration en interne, entre salariés, mais aussi en externe, entre elles,…

Je pense que nous aurions alors une chance de regarder nos enfants dans les yeux lorsqu’ils nous demanderont ce que nous avons fait pour changer cela.

Le monde des bisounours

J’ai souvent entendu parler de ce fameux monde des bisounours dans lequel nous ne serions pas… 

C’est vrai, mais c’est oublier que le monde actuel n’est que le fruit de l’ensemble de nos croyances mises bout à bout ! 

Si nous décidions tous de créer un monde meilleur, là maintenant, alors il deviendrait de ce fait instantanément meilleur.

A ce stade, la question qui s’impose, c’est comment faire ? 

Comment transformer cette utopie en réalité ? 

Comment inscrire cette dynamique dans celle des entreprises actuelles ?

Je pense que c’est à chacun de prendre sa part de responsabilité de s’exprimer et d’agir afin de devenir un acteur du changement. 

Les actions possibles nécessitent un engagement, une coopération et une dynamique qui doivent être portée par tous, quelle que soit sa place.

Il est temps de réhumaniser les entreprises en redonnant la parole à ceux qui la composent, en redonnant du sens à nos actions, en réintroduisant de l’audace, de la créativité et de la compassion dans les entreprises d’aujourd’hui afin qu’elles deviennent celles de demain.

Il s’agit d’un virage à prendre. 

Des modèles existent. 

C’est à nous de décider si nous voulons les utiliser. 

Pour ma part, je pense que nous devons le faire parce que nous en avons la possibilité et les moyens.

Et vous qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

QUI SUIS-JE ?

Spécialiste pendant 15 ans des fonctions transverses en entreprise.

J’ai choisi en 2020 de créer ma structure afin d’accompagner les étudiants et les salariés dans le développement de leurs compétences.

Je mets ma connaissance de l'entreprise et mes compétences pédagogiques au service des organismes de formations, des écoles et des organisations publiques ou privées.

Partagez cet article sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

derniers articles